dimanche 24 février 2013

Une messe






















Pendant la messe ce matin, petite Gabrielle toute rose à peine arrivée dans l'église,
S'est tortillée pour sortir de sa poussette toute ficelée, dans la foulée s'est mise
A sourire ravie à toute l'assemblée solennelle emmitouflée, à ses frères en aube
Déjà très occupés, au bon prêtre bien concentré battant sa coulpe pour les fautes
Les siennes, les nôtres, les vôtres certainement et celles de ma petite poupée
Sans conscience aucune de son péché irradiant la joie, la vie et la pureté
De tout enfant de Dieu. S'est mise ensuite à marcher dans tous les recoins
Du vénérable bâtiment, assise dix secondes au fond d'un confessionnal, loin
De s'arrêter ainsi et de méditer vraiment, un baiser à un Christ en croix tout blanc
A ses pieds reposant légèrement sur un clou enfoncé qui l'interpelle gentiment,
Une Pietà qui lui tend les bras et qu'elle escalade audacieusement sans succès
Avant de reprendre sans fin, sans soupir son innocent babil de doux bébé
Sa course infinie au travers des siècles, au coeur de l'eucharistique Mystère
Des anges, des saints, Marie, le Christ et l'Esprit, rassemblé tout le ciel
Pour petite Gabrielle qui danse dans la lumière et vole de toutes ses ailes,
Faisant ainsi la plus belle de toutes les prières.

4 commentaires: