dimanche 2 septembre 2012

Art martial




"Aucune éducation n'est possible sans l'Amour, autant dire sans la guerre, une guerre livrée secrètement au monde par les devenirs mêmes qu'engendre ce haut sacrifice. Ainsi l'éducation que nécessitent les abîmes du XXIe siècle ne peut-elle plus se concevoir autrement que comme la discipline ultime :
Élever un enfant dans la liberté, c'est lui apprendre, au rythme produit par l'interaction hyperagissante entre vos cerveaux, impossible  sans amour, qu'être libre consiste à sans cesse le devenir, à instaurer avec force l'acte souverain de la création des possibles, à ne rien considérer dans la médiocre limite des droits acquis, mais bien plus loin que soi-même.
Cette éducation ne consiste donc pas à bombarder votre enfant de tous vos désirs, frustrés ou non, de vos diverses projections idéelles et autres nihilismes auto(dé)générés, mais à mettre en danger les passivités, les messages reçus et véhiculés par les innombrables machineries inconscientes de nos sociétés, en sachant le guider, grâce à un infime mais toujours présent éclat de lumière, au coeur des labyrinthes de l'existence première.
Cela s'apparente donc à un art martial où le silence est parfois plus porteur de sens que tous les bavardages inutiles, pour ne pas dire nuisibles, et où un seul mot, un seul acte, formulé à bon escient, au bon endroit, et au bon moment, est un facteur décisif dans l'éveil du jeune et impatient cerveau qui bouillonne sous son petit crâne.
Ce que savaient toutes les civilisations d'avant l'âge "moderne", laïque et démocratique."

(Dantec, Laboratoire de catastrophe générale; Journal métaphysique et polémique 2000-2001)

8 commentaires:

  1. Comme cette enfant est belle, comme elle est extraordinairement, parfaitement belle !
    Je me demande comment il est possible de faire autre chose que la regarder quand on est auprès d'elle.

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi merci ? Vous n'y êtes pour rien, vous avez eu de la chance c'est tout. D'ailleurs vos autres enfants ne sont pas très réussis, dans l'ensemble. Bon, à part vos deux grandes filles, qui sont très belles, c'est vrai. Et les deux jumeaux, qui sont quand même très mignons, y faut l'dire. Bon oui, les deux du milieu, le brun et le blond, ceux qui se castagnent tout l'temps, on peut pas vraiment dire qu'ils soient ratés, d'accord. Et l'autre brun à lunettes, il ne ressemble pas vraiment à Quasimodo, admettons. Quoi ? La grande racaille rouquine, là, l'aîné ? Bon oui, on peut pas vraiment le traiter d'avorton, ni même de demi-avorton, ÇA VA ÇA VA, J'AI COMPRIS. Et après on s'étonne que certains deviennent communistes. Mais ceux qui restent, ils sont vraiment moches à faire peur, hein.

    Bon sinon, quelle pin-up, hé ? Toujours ce regard ensorcelant venu d'ailleurs.

    PS : j'ai beaucoup aimé vos chroniques italiennes, textes et photos. Ciao !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Giiil!! De retour!! Comment allez-vous?
      Faudrait que je fasse des chroniques de rentrée, ça vaut son pesant de cacahuètes mais j'arrive pas à trouver le temps... dès que je peux, je m'y colle.
      Ma pin-up refuse toujours de marcher et mange exclusivement du Comté coupé en dés au petit dèj. Je m'inquiète un peu.

      Supprimer
    2. Hola, hola, Creveeeeete, ne m'accueillez pas si chaleureusement, vous allez me faire fuir ! et puis je ne suis jamais parti, c'est juste que je suis de plus en plus "aphasique", irl ou sur le net... ça n'est pas désagréable remarquez... et je le suis devenu encore plus, aphasique, quand j'ai vu cette très belle photo de vous en noir et blanc... bouche bée... quoiqu'en fait, si vous saviez les efforts que j'ai dû faire pour ne surtout rien dire... sinon, c'était encore la grosse bêtise à coup sûr !

      "Je m'inquiète un peu" ---> essayez le roquefort !

      Supprimer
  3. Dieu qu'elle est jolie la petiote Gabrielle !
    Elle venait probablement de boire du lait comme l'indique sa moustache...

    Pour rebondir sur le texte de Dantec, je dirais que l'éducation de nos jeunes est un acte quotidien de résistance. Tous les jours, il nous faut triompher du Laid, du Vice et du Relativisme par le Beau, le Bon et le Vrai.

    Obéron

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne rentrée à vous et aux vôtres Obéron!

      Supprimer
  4. Pourquoi marcher quand on a une si jolie bouille ? Elle aura une chaise à porteur et contribuera à créer de l'emploi . Elle a tout compris à la vie , cette petite .

    RépondreSupprimer