vendredi 6 juin 2014

Rappel du 6 Juin 1944 - Espoir 5






MARDI 2 NOVEMBRE 2010


Au cimetière américain de Colleville, week end de la Toussaint


Hey Guys ! Regardez qui s’en vient de par chez nous 
En cette Toussaint ! Une petite dame, ses rejetons et son mari,
Une dame qui en cache un neuvième dans son ventre rond
Mais nos yeux défunts ont le pouvoir de percer murailles aujourd’hui.

Accompagnons, soldats, la petite famille venue nous visiter
Penchons-nous courtoisement vers madame et monsieur,
Instruisons de nos récits héroïques tous les mouflets
Montrons leur le vrai visage de la liberté, tout son enjeu.

Comme des bonnes fées penchées sur l’invisible berceau,
Les héros morts du Débarquement chuchotent mille histoires
Vraies, leurs combats, leur sang, leur sueur et leurs larmes
Qui ont donné la victoire et creusé leurs tombeaux.

Comme des bonnes fées penchées sur l’invisible berceau,
Ils sollicitent pour le futur enfant  les antiques vertus des héros
Résistance ! Honneur ! Courage ! Voilà tout ce qu’il te faut
Petit d’homme ; prends tout déjà en ton cœur, soit fort et beau !

Je salue bien bas ces chers compagnons, j’arrivais épuisée
De multiples pérégrinations ; vidée par mes errances,
Accablée de résignation ; vaincue par avance,
Morne attitude, yeux baissés, épaules voûtées

Et c’est ici, bien sûr, en cette demeure de Colleville
Qu’il me fallait être aujourd’hui avec toute la famille
Retrouver force et détermination, vite se redresser
M’abreuver à la source vive et ultime de la Liberté.
















Ils ont réussi. 

On aperçoit la représentation du poignard des Rangers planté symboliquement en haut des falaises qu'ils ont escaladé sous le feu ennemi. Ils étaient 225, mais seuls 90 ont survécu.

Paysage lunaire, l’herbe rase et le sable morcelé de cratères,
C’est la Pointe du Hoc, dans notre France, en Normandie.
Au matin du D-Day, le 6 juin, de vaillants soldats, les Rangers
Ont pris d’assaut ce point stratégique, c’était le Jour-J.

Le jour de tous les possibles parce qu’ils y croyaient
Contre tout entendement, au delà de toute raison.
Bras armé, couteau entre les dents, à l’assaut des falaises
Une seule idée, grimper, tuer et faire taire les canons !

Contre tout entendement, au delà de toute raison,
Ils ont réussi !! Et moi je tombe à genoux, sur le sable
Gorgé du sang de ces hommes inhumains et la vague
Emporte tout le désespoir, toutes les larmes du monde.

Ils ont réussi.


10 commentaires:

  1. Merci.

    Je fais de même régulièrement avec mes 6 rejetons : leur faire éprouver l'héroïsme des croix blanches, et pour les plus vieux, regarder ensemble la ligne rouge de Terence Mallick, Et je leur explique qu'un homme l'est vraiment lorsqu'il comprend que l'enjeu est plus fort que le petit risque de perdre sa petite vie.

    RépondreSupprimer
  2. Félicitations pour le poème et pour l'heureuse nouvelle aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Doux Jésus, Athéna, il s'agit d'un ancien poème écrit lorsque j'attendais ma dernière, Gabrielle! A priori, je ne suis pas enceinte à cette heure-ci!!^^

      Supprimer
  3. ah, j'ai mal compté alors ! il me semblait que vous aviez huit petits !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Neuf avec la petite née en Mai dernier.

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Ah mais non!!^^ Arrêtez avec ça sinon je vais encore craquer et faire n'importe quoi!!

      Supprimer
    2. Allez , quoi , un petit effort , c'est pour la bonne cause ...

      Supprimer
    3. M'enfin! J'ai jamais fait des bébés pour "la bonne cause"!

      Supprimer
    4. Je ne veux pas que ma future belle-fille se sente seule , voilà tout .
      Une petite soeur en plus , quoi ... Ou alors un chien .

      Supprimer