lundi 9 avril 2012

Triduum Pascal - Le Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité, Alleluia!



"Les armes de Jésus c'est tous les coeurs païens : 
Pourvus qu'on les baptise et les rende chrétiens,
Il en fait les plus purs de tous ses paroissiens;"
 (Péguy)



Pour la deuxième fois cette année, nous avons parrainé un jeune homme (26 ans) qui a demandé le baptême dans l'Eglise Catholique. Nous sommes donc partis loin de chez nous pour passer la Veillée Pascale et le dimanche de Pâques dans la paroisse du jeune en question. Assister à son baptême lors de la nuit pascale.

Incroyable grâce pour nous d'abord, nous avons assisté tout au long de l'année dernière au cheminement, doutes, combat spirituel, interrogation, décisions de ce garçon que rien ni personne dans sa famille ne prédisposait vraiment à une telle conversion. Si ce n'est naturellement la volonté divine et je peux vous assurer que de suivre en direct la mise en oeuvre concrète de cette dernière, son déroulement que rien ni personne ne peux stopper (si ce n'est notre propre volonté personnelle, notre liberté) est quelque chose d'assez extraordinaire et même parfois un peu effrayant car un amour véritable (surtout lorsqu'il est de nature divine!) possède une force, une puissance difficilement traduisible.

Grâce pour nous, je le répète, car vieux chrétiens que nous sommes, nous n'avons plus le regard affiné ni l’ouïe claire pour observer et entendre cette voix de Dieu qui appelle chacun d'entre nous à cette radicalité que suppose tout véritable amour. Nos deux néophytes, chacun à leur manière très différente, ont su témoigner avec leur enthousiasme et leur réponse, de cette foi chrétienne dans laquelle nous baignons, nous, depuis notre prime enfance. Ils ont lutté -au sein même de notre vieille Eglise qui est à notre image- pour faire entendre leur réponse à l'appel divin, pour prouver justement leur "bonne foi" et nous n'avons été que les "relais" (parfois un peu vieillissants et sourds et perclus et lents) et d'avoir été choisis comme instruments, comme "antenne" a été pour nous un cadeau très spécial. De même que l'électricité passe dans l'antenne ou un relais, de même la grâce qui passait entre le Bon Dieu et nos amis est passée par nous et nous l'avons accueillie du mieux que nous pouvions, et nous en avons profité sans complexe. " En lui était la vie et la vie était la lumière des hommes, et la lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l'ont pas reçue."

Dans cette cuisine qu'est ce blog, à l'image de mon chez-moi où l'on se tient plus volontiers dans la cuisine que dans le salon, ou bien dehors, en marchant dans la plaine, où l'on se détend et où l'on se confie loin de la solennité parfois un peu guindée d'un salon ou d'une salle à manger, une tasse de café à la main, avec les enfants qui passent et repassent ne perdant pas une miette de conversation et venant à leur tour déposer leurs soucis, leurs plaintes et venant se faire réconforter par quelques parole ou caresse ou nourriture appropriée, je vous raconte tout ceci aujourd'hui, je vous transmets ma nourriture, mon réconfort et surtout la joie, la joie immense donnée par le Christ en personne venu nous proposer en toute simplicité un salut et bonheur éternel. Qui voudra de ce plat là? J'espère que vous serez nombreux, chers lecteurs, à venir vous laisser séduire et réconforter, à venir goûter et dévorer ce qui fait véritablement le Sel de notre terre.













23 commentaires:

  1. Dans la 1ère photo, deux petits Français se sont glissés au milieu de cette famille de touristes hollandais roux-blonds... sauras-tu les reconnaître ?

    Je plaisaaante (je dis ça passque le frangin, là, le grand rouquin baraqué, il a pas l'air commode... ah la la, on est plus chez soi avec toutes ces racailles bataves dans les rues, y foutent même le feu dans nos églises !)

    RépondreSupprimer
  2. Oui le grand rouquin a déjà plus que son compte de bagarres de rue (et simplement à cause de sa tronche de batave, ça c'est une évidence)mais j'ai aussi de beaux bruns...Pas tellement plus calmes à dire vrai.Deux d'entre eux en sont venus aux mains en sortant de la messe(entre eux!), je ne savais plus où me fourrer.
    Joyeuses Pâques Gil!

    RépondreSupprimer
  3. Deux d'entre eux en sont venus aux mains en sortant de la messe

    Je suppose que Pedrito était dans le coup. Ah, je reconnais bien là mon fils... ah non, zut, c'est l'autre mon fils^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gil, si ça peut vous rassurer, j'étais là, et je peux vous dire qu'ils ne sont pas manchots, ni cul-de-jattes, les gamins. Ils savent faire.

      Supprimer
    2. Mes enfants sont des anges. C'est XP en fait qui se battait à la sortie de la messe contre un mélenchoniste tardif. J'ai dû intervenir au moment où Le Plus Grand Héros de Tous les Temps lui écrasait la tête contre le bitume.J'ai récité une dernière prière à son intention, tout était ok par conséquent. Je suis très attachée à une forme stricte des règles liturgiques.

      Supprimer
    3. Un mélenchoniste tardif ? Un qui vient de se convertir voulez dire ? Ben oui mais il s'est converti en voyant ça : http://fr.news.yahoo.com/presidentielle-2012-clip-pour-jean-luc-melenchon.html

      Il ne méritait donc pas un tel sort de la part du PGHTT (bizarre cet acronyme, ça fait penser à RTT, bon bref). Ou plutôt si, c'est vraiment gerbant comme vidéo.

      Supprimer
  4. Bingo! Pedrito et votre "fils" Rémi!^^ J'ai du les séparer dans un silence désapprobateur de bons chrétiens locaux tout plein de la joie de Pâques.

    RépondreSupprimer
  5. C'est assez curieux de ramener le sac à patates achetées au marché dans une poussette .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^

      Putain, mais vous êtes con, vous!

      Supprimer
  6. Pedrito et Rémi ! (smiley qui roule les yeux au ciel) J'ai pourtant tout sacrifié pour leur procurer la meilleure éducation possible... bon, j'ai peut-être été un peu absent, c'est vrai... en même temps, à quoi vous servez, vous la mère, à part descendre des litres de ouiski ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A rien en fait. J'ai élevé au rang de sainteté l'art de se la couler douce comme mère de famille. Le jour où certaines femmes pigeront cela, elles vivront mieux.

      Supprimer
  7. Prolo! Votre première -et unique- groupie!

    RépondreSupprimer
  8. Voici la triste vérité sur les enfants Crevette !

    " http://2.bp.blogspot.com/-ywr_wdiQu_0/T4VmgP4yrgI/AAAAAAAAARI/vmjMc-KSslE/s1600/rasta222222.JPG "

    RépondreSupprimer
  9. Rhaaa!! Vous avez fait ça comment??? Je sens qu'ils vont vous faire un chaleureux accueil la prochaine fois que vous viendrez...

    RépondreSupprimer
  10. Je n'ai rien fait du tout !
    C'est Rémi qui m'a filé l'originale .

    RépondreSupprimer
  11. Et en plus , j'en ai plein , des groupies ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui d'accord mais une seule spéciale comme Gabrielle!

      Supprimer
  12. Praulo, faites-nous une version guévariste avec bérets à étoile, effigies du Tché et Mélenche qui jette un coup d'oeil derrière la fenêtre !

    RépondreSupprimer
  13. C'est la seule qui a un poster dédicacé , c'est vrai ...

    RépondreSupprimer
  14. Un peu dans ce genre-là ?

    " http://4.bp.blogspot.com/-YtGwpFQwibY/T4XwSuZSQGI/AAAAAAAAARg/UEcqjcUSgdI/s1600/tous%2Bles%2Benfants%2B004.JPG "

    RépondreSupprimer
  15. Oh celle-là est géniale! j'adore Gabrielle avec sa grosse casquette de "commandeuse"

    RépondreSupprimer
  16. Oh les beaux militants communistes ! Ah quand le lip-dub de la famille Crevette pour le Front de gauche ?

    La casquette va d'autant mieux à la petiote qu'elle fait la tête de Kroutchèfe quand il en avait marre qu'on se fiche de lui dans toute la Russie...

    RépondreSupprimer