jeudi 3 mars 2011

Cours d'économie du Vénérable Kuing Amang

Mon mari, de temps en temps, tente de m'élever à une pensée économique réaliste et libérale. Parfois il peine un peu, je ne suis pas ce qu'on appelle une très bonne élève.Alors il fait appel à des Maîtres un peu originaux et au travers de leurs chemins de traverses, j'arrive peu ou prou à retenir quelque chose.
Aujourd'hui il m'a envoyé le cours d'économie du Vénérable Kuing Amang* et je vous le donne à écouter :

http://www.youtube.com/watch?v=DMKb9A6Kouk


*Note : le Kouign-amann est par ailleurs une délicieuse pâtisserie bretonne dont raffole mon mari (après le cheescake tout de même) : vous comprenez ainsi que toute la pensée du Vénérable ne peut en aucun cas souffrir d'objections : sur son nom seul se fonde toute l'autorité d'une pensée économique puissante et libératrice!

13 commentaires:

  1. PDLL
    L'honorable Zou Chen est aussi trop souvent passé sous silence . Mais imaginer la Chine se livrer à un capitalisme débridé me rend sceptique .

    RépondreSupprimer
  2. Je ne retiens qu'une chose :
    "le Kouign-amann est par ailleurs une délicieuse pâtisserie bretonne dont raffole mon mari (après le cheescake tout de même)"

    RépondreSupprimer
  3. Oh mais Catherine : la pensée du Vénérable coule dans votre esprit comme beurre et sucre fondus et devient une galette de réflexions croustillantes et caramélisées à point.Je vous assure!^^

    RépondreSupprimer
  4. D'abord, on ne dit plus : la kouign amann, mais : Sa Majesté la reine de Jordanie.

    RépondreSupprimer
  5. Queen + Aman = Reine + Jordanie…

    RépondreSupprimer
  6. Rhaa. C'est là où l'on voit que les hommes surpassent largement les femmes dans la réflexion haut-niveau.^^

    RépondreSupprimer
  7. @La Crevette

    ¨C'était pourtant simple, quand-même... Enfin bon...

    RépondreSupprimer
  8. XP minable : m'en fiche, je délationne :
    Didier avant d'écrire mon "je comprends pas", j'ai discrètement demandé à XP s'il pigeait la subtilité et il m'a répondu que non, il ne ne voyait pas trop...

    RépondreSupprimer
  9. Je n'en ai pas le souvenir. Je pense que tu dois confondre avec quelqu'un d'autre.

    RépondreSupprimer
  10. Mais Dieu que ces enfants peuvent être pénibles !

    RépondreSupprimer