mercredi 29 septembre 2010

Hafid alias Zulficar alias Al Mansur, alias je ne sais qui ... : "Les racailles sont non seulement mes alliés mais aussi mes frères"

 Petit rappel :
Sur Ilys, archives conservées, pour rappeler à qui on a à faire, tout de même :
Propos de Zulficar en gras et rouge ( c'est ainsi qu'il se prénomme dans le fil de la "discussion") qui répondait à Marchenoir : mais Hafid expliquera que tout cela, c'était "pour rire". Évidemment.

"Marchenègre, ton message sirupeux, m’en a dit long sur ton compte. Tu te crois isolé alors que tu es parti prenante de ce que tu dénonces.

Ton ton outrecuidant et moralisateur est à mourir de rire : associé à ton besoin de te faire passer pour celui qui a des secrets à révéler (en fait de simples observations empiriques dignes d’une sociologie de comptoir PMU). Tu es un bien mauvais démiurge.


Ton message pue les contradictions et l’inconséquence : comme je le dirais toujours, ce n’est pas les autres qu’il faut juger et examiner, mais toi-même. Et tes actions misérables.


Robert Marchenoir : “(On s’amusera au passage qu’un type qui se pique de culture française prenne un pseudo qui est une faute de grammaire à lui tout seul, mais s’il n’y avait que cela…)”

Une faute de grammaire ? Sérieux ? Tu vas appeler la police ? L’ONU ? Piteux comme raisonnement. Et je suis fier de parler plusieurs langues (arabe, français, anglais, le farsi, italien et turc moyennement : et je me suis mis au russe). Je peux au moins avoir plusieurs points de vue : alors que toi, ton point de vue pue la bourgeoisie occidentale, française, la plus étriquée, la plus prosaique. Et il donne des leçons, le gars qui joue aux détectives en mal d’enquêtes “les musulmans ceci, cela”.
Tu ferais mieux d’enquêter sur ta civilisation décadente en passe de s’écrouler mortellement.



RM : “Bien entendu, il se croit supérieur aux racailles qu’il se permet de mépriser — mais il omet soigneusement de préciser qu’ils ont un point commun : l’islam, un but identique : la conquête des territoires des infidèles, et qu’ils sont indissolublement alliés dans cette guerre.”

Mais mon bon monsieur, Sherlock Holmes du pauvre, je n’omets rien du tout. Si le dénommé XP n’arrêtait pas de censurer mes commentaires, tu le verrais de toi-même.
Oui nous voulons la conquête de nouveaux territoires, ceux des khanazir al mounafiqin de ton genre : c’est source de vitalité et bonne santé. Les “racailles” sont non seulement mes “alliés dans la guerre” comme tu dis, mais aussi mes frères.
Je peux les “mépriser” (en fait pas du tout mon cas, mais bon, cela ne me gêne pas que tu le crois) ou leur gueuler dessus, tant que l’on est entre nous. Si j’en vois un se battre avec toi dans la rue, je ne cherche même pas à savoir : je lui porte secours.
 
RM : “Les généraux de la Wehrmacht ne se mêlaient peut-être pas à leurs fantassins crottés, mais il s’agissait bel et bien de la même armée.”

Tes dirigeants cosmopolites et dissolus ne se mêlent peut-être pas avec le crottin de leur populace (toi et tes semblables) mais il s’agit bel et bien de la même armée. Qui veut étendre la débauche, l’athéisme, l’ignorance et la déliquescence au monde entier.

RM : “cet ordre islamique qui n’est rien d’autre que le totalitarisme venant après la victoire, une fois que ces racailles, si peu islamiques selon notre noble penseur musulman, auront incendié suffisamment d’écoles, tiré sur assez de policiers, et gagné assez d’argent avec la drogue pour faire passer à l’ennemi des quartiers entiers.”

On peut dire que tu as une imagination débordante. Je te rassure je n’habite pas en France : mais je n’en pense pas moins.

RM : “Mais c’est pas Zulfikar qui va se coltiner avec la BAC, hein ; ni se faire mettre un doigt dans le cul en garde à vue. Lui, il nous joue du violon avec Hugo et Hegel sur Internet, et il attend que le fruit lui tombe tout mûr dans la bouche. Et ça fait l’éloge de la “virilité musulmane”. Quelle escroquerie !”

La BAC ? C’est quoi ça ? Tu parles de la “brigade anticriminalité” ?

Tu as une définition plébéienne de la virilité. Tu ne sais même pas ce que c’est. Ca n’a rien à voir avec tes images de pectoraux saillants ou de bite à la main.

Et pour ce qui est du “combat”, j’ai fait mon long service militaire et une carrière militaire m’attend (ma famille est pleine d’officiers et je suis leur route). J’aurais à combattre ne t’inquiète pas : le siècle qui s’ouvre, que dis-je le millénaire, sera celui de la lutte et du combat.


Ton quart d’heure de gloire “raisonnable”, “humaniste” et “cul-cul la praline” est en passe de se finir : l’épée va reprendre ses droits.

Et nos régimes corrompus, je me ferais un plaisir de me battre contre leurs dirigeants iniques.


RM : “Ce qui saute aux yeux dans ses pénibles loukoums littéraires, c’est tout d’abord leur caractère masturbatoire : un jeune homme ivre de ce qu’il croit être sa propre intelligence et son propre savoir.”

J’ai de quoi. Toi, en dehors de tes anecdotes piteuses et de tes raisonnements alambiqués et catastrophés dignes d’une pucelle effarouchée, tu n’as rien. Tu es un adepte des sophismes pour la plèbe. Et quand on voit la gueule de votre plèbe, on comprend ton niveau.

RM : “Mais ça ne compte pas : la “paix de l’âme”, c’est quand ils sont entre eux, maîtres du terrain, ayant chassé, tué ou réduit les autres en esclavage.”

Tiens, tu ne dis pas que des conneries. Tu vises juste. La “paix”, de l’âme comme du corps, n’existe qu’entre les Musulmans et qu’entre eux.
Alors les Kufar, on peut bien leur lancer des regards noirs, la mâchoire serrée et les yeux qui jettent des éclairs ! Ils n’auront la “paix” que le jour ou ils seront soumis et payeront le tribut. Et cesseront leurs menées contre nous.


Comme disait Al Fusayl Ibn ‘Iyad, “les Musulmans sont unis dans l’amour en Dieu, et la haine en Dieu”. Avec un mépris pour les “al qa’idun” (”ceux qui restent assis”) : ceux qui ne combattent pas. L’aristocratie sera toujours formée par les combattants et les hommes de science religieuse. Le reste, c’est le troupeau.

RM : ” Zulfikar est capable d’affirmer, dans le même souffle, que l’islam est la perfection sur terre, et que l’islam n’est pas raciste. Si l’islam est la perfection sur terre, il s’agit bien d’un suprémacisme”

Si tu veux. Mais nous n’en faisons pas mystère : en dehors de l’Islam c’est l’ignorance et l’erreur. Mais ce n’est pas un “suprématisme racial”, car toi par exemple, tu peux te convertir. Alors que tu ne pourras jamais être Perse ou Arabe (à moins d’être descendant d’une tribu arabe et d’avoir un ancêtre arabe du côté père). Tout au plus “arabisé”.
Donc l’islam n’est pas “raciste”, ni “racial”.


RM : “la femme n’a pas le droit d’épouser un non musulman, l’homme qui épouse une non musulmane élève ses enfants dans l’islam, et l’apostasie est punie de mort.”

Tout cela est vrai même si il y a des nuances suivant la condition sociale ou politique. Les Oulémas (” ‘ulam’a”) peuvent accorder la Loi à une situation donnée : en Sicile, les musulmans laissaient en général les filles, qu’ils avaient eu de leurs épouses non-musulmanes, être élevées dans le christianisme pour des raisons politiques, économiques et démographiques. Beaucoup de Siciliens actuels sont leurs descendants directs.

RM “L’islam est simplement une ruse de guerre que se sont donnés les Arabes pour exercer une domination raciale, en repoussant les frontières de leur race par la conquête militaire et la mariage. Mais cela revient au même. Ce n’est pas un hasard s’ils se sont si bien entendus avec Hitler.”

C’est ta vision matérialiste historique. L’Islam est la religion de Dieu : le message sacré. Porté par les armes et le texte.
Hitler ? Nous avons une grande admiration pour les Hommes et les Nazis en étaient. Hitler, le dernier homme occidental. Les suivant ne sont que des brêles et des femelles rêvant d’amour champêtre, de vie sans enfants et de débauche. Hitler et Heydrich c’est autre chose que vos fiottes occidentales ça !

Et, si les Arabes n’avaient pas été arnaqués par les Anglais en 1916-1922, ils auraient rejoints en masse l’appel à l’alliance avec les Nazis. Mais craignant de se faire arnaqués encore une fois, finalement une poignée de musulmans ont combattu au côté des Allemands. Les Hachémites d’Iraq, de Jordanie et de Syrie auraient facilement pu appelé les Musulmans à combattre au côté des Allemands contre les Anglo-Saxons et leurs alliés Bolchéviques : l’appel au jihad aurait résonné dans le monde entier.

Si les musulmans avaient rejoints en masse les Allemands, on peut dire que la situation aurait été complètement changée : en Afrique du nord, les Allemands auraient gagné. Au Levant, la route des Indes aurait été contrôlée (et les Anglais auraient l’herbe coupée sous leurs pattes). Et les Russes auraient eu un front Est contre les Turco-Mongoles, qui auraient facilement été galvanisés par la haine anti-bolchévique. Et avec le pétrole arabe, ils auraient pu oublier le Caucase et concentrer leurs forces sur Moscou.


Mais si les Nazis ont été de vaillants soldats, courageux et droits, de grands hommes, il faut reconnaître qu’ils ont été aussi de piètres tacticiens. Ils étaient trop pressés et pas assez forts dans la victoire (comment ont-ils pu signer un armistice avec la France, alors qu’elle était à terre et écrasée ?!!).


Hitler a fait les mêmes erreurs que Kara Mustafa en son temps. N’est pas Khalid Ibn al Walid (radiya Allahou 3lih) qui veut.


RM : ” J’ai vu ça mille fois. Je ne compte plus le nombre d’islamistes déboulant tout miel dans des forums, le cas échéant dissimulant même leur religion, jouant les hommes épris de tolérance et de paix, et passant aux insultes et au couteau entre les dents en deux-trois répliques, dès lors qu’ils ont compris que leurs salades ne trompaient personne.”*

Relis les commentaires de tes amis : quand on m’insulte de “gnoule”, de “boucanés” ou autres invectives puériles, il m’est difficile de garder du miel à la bouche.
Si on t’insulte, on te frappe, tu joues le couplet mielleux ?
Quant à la tolérance et la paix, elle n’a jamais concerné que les Musulmans. Il peut y avoir la tolérance et la paix, la protection, si le droit musulman est celui de la société.

Hors cela, pas de tolérance.
Cela c’est pour les fillettes. Les fillettes que vous êtes devenues à force de raconter des conneries positivistes et progressistes imbéciles.

RM : “Message à Zulfikar : nous sommes un peuple pacifique et tolérant, mais faut pas nous casser les couilles. Vous nous avez déclaré la guerre. Cela, nous l’avons bien compris. Nous vous ferons la guerre. Elle sera impitoyable. Vous perdrez, parce que nous sommes les plus forts.”

Tu te prends pour qui ? Qui a déclaré la guerre à l’autre ? Qui nous traite de “barbus intolérants” et “fanatiques” quand dans NOS sociétés on ne traite pas de manière aussi débauchée les femmes ou les enfants, les pédés ou les moutons ? Qui vient nous piller à longueur de journée (sous couvert d’entreprises) ? Qui nous insulte et crache sur notre religion et sur le Prophète ? Qui vient massacrer nos frères en Afghanistan, en Iraq et en Palestine, qui vient piller nos frères du Soudan sous couvert de “paix universelle” et de “droits de l’homme”, etc etc…

Ceux qui agressent c’est VOUS :
le 11/09, c’était une réaction contre votre agression préalable. Vous avez souillé de vos pieds sales le Bilad al Haram en 1991. Et encore vous venez donner la leçon.
Jouer les victimes ? Qu’est-ce que c’est ce cette position de brêle ? qui se prend pour la victime alors qu’il est le coupable, le couteau sanglant encore dans les mains ?

Il nous insulte, nous vole, nous brime et après, quand on réagit un tout petit peu, il pleurniche et joue la victime expiatoire.


Va te jeter dans le Tibre.


On perdra ? Oui c’est possible. On peut perdre, on peut même perdre écrabouillés, massacrés, écrasés six pied sous terre. Atomisé. Mais ce n’est pas parce que vous serez les plus forts : mais parce que Dieu aura décidé ainsi. Il offre la victoire à qui Il veut.
Et malgré tes imprécations, je ne vous vois pas combattre : les Irakiens se moquent des soldats américains. Raillent leur côté “pleutre” : sans l’aide technologique, vous êtes des brêles, des femelles.
Alors tu peux bien en appeler à la religion de la bombe atomique. Pour cacher ta peur et faiblesse.
Sois à la hauteur de tes paroles prophétiques : malheureusement pour toi, je crains que cela ne se passera comme prévu.


Tu nous agresse jour et nuit sous couvert de tes “droits de l’homme” méprisables. Tu es en droit de t’attendre à des réactions. Aussi maladroites et précipitées soient-elles. Pour le moment en tous cas."

12 commentaires:

  1. Notre ami Mouloud viend de nous apporter la confirmation que tous les médiocres et les bons à pas grand chose tenteront si possible d'utiliser la violence de l'Islam pour régler leurs comptes de frustrés, comme ils lefaisaient à l'ombre de la stasi ou de la gestapo.

    Cela dit, Le Hafid a lancé des menaces plus précises, que j'ai précieusement gardé.

    Mais bon, le plus beau cadeau que l'on peut faire à des gens aussi insignifiants, c'est de leur consacrer du temps; c'est au fond la seule chose qu'ils peuvent obtenir et c'est tout ce qu'ils cherchent.

    RépondreSupprimer
  2. Hafid est nécessairement un maghrébin. Ces derniers ont été conquis par les arabes musulmans qui leur prirent leurs âmes. Ils ont été conquis par les conquérants français qui leur prirent leurs esprits.

    Hafid-la-terreur-de-la-réacosphère ne parlera jamais que la langue de son colon et ne croira jamais qu'au Livre de son colon.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne comprends pas cette guerre des blogs. Je ne cherche pas à la comprendre.
    J'espère juste que nous serons tous du même côté si ça pète un jour.
    A première vue, j'ai plus confiance en XP (que je ne connais pas) qu'en Hafid (que je ne connais pas plus), si je me fie à ce que je lis ici, chez la Crevette en qui j'ai confiance, sans la connaître^^.

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir,
    je crois que là où notre ami Hafid a raison, c'est de placer la discussion sur le terrain métaphysique. Il raisonne comme si les questions métaphysiques avaient été résolues, de façon logique et contraignante, par la théologie musulmane. A partir de là, il ne reste plus qu'à combattre ou à convertir ceux qui sont dans l'erreur (métaphysique).
    Le raisonnement se tient. A condition qu'effectivement, l'islam ait bien résolu les questions métaphysiques. Mieux que le christianisme, le bouddhisme, le Védanta ou le catharisme. Rien n'est moins sûr...
    Loick

    RépondreSupprimer
  5. Carine : il n'y a pas de guerre des blogs, juste des personnes à la rancœur stupide et mal placée.Le talent en général et celui d'XP en particulier est toujours envié : c'est benêt mais c'est humain.
    Et bien évidemment que certains ne seront pas dans le bon camp le jour où ça pètera, d'ailleurs ça a déjà largement pété de bien des façons et beaucoup choisissent ouvertement leur camp.Me semble que Ali et Mouloud n'ont pas forcément fait le bon choix.

    Loïck : je ne vois aucune métaphysique dans la logorrhée d'Hafid, simplement un musulman qui va au bout de son islam et c'est toujours intéressant parce qu'après vous avez toujours des naïfs pour évoquer un islam "modéré" d'un islam "radical". Là, les deux s'entremêlent assez nettement pour qui sait lire.

    En vérité, ce commentaire d'Hafid se passe largement de commentaires et d'explication de texte. Suffit de lire.

    RépondreSupprimer
  6. @Anonyme

    Par définition, régler le problème de la métaphysique, c'est s'en débarrasser. Et c'est en effet la base de l'Islam: le refus de la métaphysique (par définition mouvante et infinie) par la Connaissance (par définition stable et finie).
    Il n'y a donc pas pas de métaphisique de l'Islam. C'est ce qui la rend par ailleurs attirante pour des gens animés par la haine de la métaphysique. Attirante au point d'y addhèrer, parfois, ou pire, d'y être totalement indifférent, d'être neutre à son egard. L'ami Momento Mouloud, à l'instar de Soral (l'exemple étalon en la matière) est parfaitement représentatif de ça.

    RépondreSupprimer
  7. L'intérêt de cette discussion (ou d'autres, similaires) était d'obliger Hafid à se dévoiler.

    Il a commencé par se présenter sous la défroque d'un homme d'une grande culture, connaisseur de la civilisation occidentale (et donc présumé la respecter), accomodant, pacifique, tolérant, "ouvert à l'Autre", etc.

    Mais le fondamentalisme et la provocation musulmanes étaient présents dans ses propos dès le début.

    Bien entendu, je ne lui ai rien laissé passer, et je n'ai pas fait attention à son vernis culturel déversé au tonneau.

    Du coup, il est monté au taquet et a révélé ce qu'il pensait vraiment.

    Ce qui était mon objectif.

    Mon but n'était évidemment pas de dialoguer avec lui ; tout dialogue avec ces gens-là est impossible. Je l'ai constaté à d'autre reprises avec d'autres militants musulmans du même type.

    Mon but était simplement de montrer aux autres le mécanisme mental de ces gens-là et leur vraie nature.

    RépondreSupprimer
  8. Tout à fait Marchenoir et ce qui est intéressant avec Hafid, c'est qu'il perd ses nerfs assez vite et se dévoile remarquablement bien. Un cas d'école.

    RépondreSupprimer
  9. Et bien la vraie nature a rapidement pris le dessus. Je parle de l'épisode de l'égorgement, entre autre.

    RépondreSupprimer
  10. De toute façon, je ne vois pas de quoi l'on discute, puisque le mensonge fait partie de leurs obligations prosélytes. Quand on voit Tariq Ramadan...

    RépondreSupprimer
  11. Chère Carine,

    Je ne comprends pas vraiment pourquoi vous avez besoin de "me faire confiance à première vue", comme si c'était parole contre parole.

    Il est avéré qu'il m'a menacé de mort, publiquement, ce que tout le monde à lu.

    Qu'il a accompagné ses menaces de mort de la publication de la photo de mon domicile.

    Qu'il m'a téléphoné quand il me menacait de mort, ce qui constitue tout de même la définition exact de l'appel malveillant.

    Qu'il a joint la Crevette au motif qu'elle est une amie de celui qu'il menacait de mort pour exiger d'elle qu'elle lui rende un service.

    La seule chose qu'il nie, c'est la teneur des appels téléphoniques qu'il m'a passé. Il prétend qu'il s'est adressé poliment à celui qu'il menacait de mort, qu'il tentait de harcerer en tentant d'intimider la partie de son entourage qui lui était connue (ce qui encore une fois n'est pas contestable et même pas contesté par lui).

    Il se trouve juste que Mémento à une telle rancoeur contre Ilys qu'il est très heureux de faire ami-ami avec lui. A moins, comme le pense mon ami Restif, qu'il pète de trouille devant ce Hafid qui a encore une fois démontré avec son histoire de chameau égorgé qu'il est vraiment dingue.

    RépondreSupprimer
  12. "Le vernis culturel"

    On pourrait penser à priori qu'il fait sa takia et que Mémento Mouloud s'y laisse prendre... Rien n'est moins sur, si l'on regarde attentivement: Lui aussi a un vernis de culture qu'il étale avec la même fougue qu'Hafid, et lui aussi a son vernis qui craque, et un peu de la même manière: très vite, dès qu'on l'entraine vraiment sur le terrain de la pensée, en vient aux explications sexuelles et aux réparties salaces. Il est séduit par le muz non pas parce qu'il est trompé par lui, mais parce qu'il le devine très bien... Enfin peut-être.

    RépondreSupprimer