vendredi 20 janvier 2012

Marche pour la Vie, à partir de 14h30, Place de l'Opéra, Paris.



Renseignements sur la Marche pour la Vie.



Argumentaire contre l'avortement chez Nicomaque

"Comme Ron Paul, je suis personnellement convaincu que la vie humaine, avec ses droits inaliénables, commence dès la conception et que l’avortement est donc immoral. Si on me demande pourquoi, j’ai l’habitude de développer devant mes élèves l’argument suivant :

Au XVIe siècle, Las Casas a combattu l’esclavage des Indiens par les conquérants espagnols. Dans sa controverse avec Sepulveda à Valladolid, il affirme que, bien que les Indiens n’ont pas encore atteint le même degré de civilisation technologique et les connaissances scientifiques des Espagnols, ils ont le potentiel pour l’atteindre si on leur donne le temps et l'opportunité. Un être humain ne peut donc jamais être considéré comme « sous humain » en raison de son faible développement s’il possède le potentiel pour atteindre un degré supérieur de développement dans le futur. La potentialité d'atteindre un niveau complet de développement est un indice suffisant pour établir la nature d’un être.

Ce raisonnement peut être appliqué à l’embryon. Ainsi, le fait que l’embryon ait le potentiel pour atteindre un degré complet de développement humain est suffisant pour établir son humanité. Le fait qu'il n'ait pas encore atteint son plein développement n'est pas l’indice d’une nature inférieure, mais seulement une indication de son immaturité. Un enfant à naître ne peut donc pas être considéré comme « sous-humain », pas plus que les Indiens. Il a les mêmes droits que n’importe quelle personne humaine et ses droits doivent être protégés.

Si donc l'avortement est bien une agression contre un être humain en développement, pleinement sujet de droits, alors il est de la compétence du législateur de l'interdire, au même titre que le crime, le viol ou toute autre atteinte aux droits fondamentaux de la personne.

Pour autant, on ne peut pas forcer une femme à garder un enfant dont elle ne veut pas. Elle doit alors pouvoir le donner à des couples sans enfant. L’alternative à l’avortement c’est l’adoption. Malheureusement l’'Etat s’est arrogé le monopole du marché de l'adoption. Il y a tellement de réglementations en France qu'adopter devient quasiment impossible, toujours à cause de cette fausse philanthropie du législateur qui se croit chargé de faire le bonheur de l'humanité ! Il est temps de privatiser ce marché et de confier à des associations familiales indépendantes (non subventionnées comme elles le sont aujourd’hui !) le soin de gérer ce marché en édictant des règles déontologiques protégeant les enfants contre tout abus."

7 commentaires:

  1. Allez-vous à la marche pour la vie, M'ame Crevette ?

    Obéron

    RépondreSupprimer
  2. Moi pas sûr à cause de la petite mais mes grands y vont.(4 en tout) Vous y allez?

    RépondreSupprimer
  3. Oui, avec 2 enfants seulement et sans ma femme qui s'occupe des scouts.

    Obéron

    RépondreSupprimer
  4. Très belle photo.. Geargies

    RépondreSupprimer
  5. Ce fut une belle marche.
    Nous étions au moins 20000, et sûrement pas 9000 comme l'affirment les médias.

    Obéron

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement j'ai cinq enfants qui ont pu y aller et ils sont rentrés en-chan-tés.Et puis les soeurs et frères ont vu leur frère aîné qui est en province maintenant et qui rentre rarement : il manque beaucoup, beaucoup à toute la fratrie...

      Supprimer
  6. Bande d'extrémistes obscurantistes ! Nervis fascisants !

    " http://www.demosphere.eu/node/28136 "

    RépondreSupprimer