mercredi 24 mars 2021

Dans ma petite église de campagne




 Dans ma petite église de campagne

Toujours fermée, silencieuse et calme

La sainte Vierge tient dans ses bras frêles

L'Enfant Jésus, son fils, le Dieu immortel.


Que d'heures passe-t-elle avec son Dieu, son roi

Penchée vers Celui qui se tient bien droit

Pour annoncer à toutes les pierres glacées

Son Amour, le Salut, de sa main levée.


Qu'il est lourd à porter ce Salut, ce Nouveau-Né!

Réfugiés comme en Egypte dans l'église fermée

Et l'Enfant, et la mère, dans le silence des pierres

Soupirent depuis longtemps pour tout l'univers.


Saint Joseph très pieux, très chaste, très fidèle

Protecteur dévoué de la Vierge et de l'Eternel

Se tient à leurs côtés. Protecteur de l'Eglise

Il écoute le silence de Dieu et les pierres qui crient


Un halo de buée s'élève en volutes d'encens

Un souffle de prières, de pleurs, de tourments

Que cette trinité de plâtre réchauffe avec amour

Et libère du mal, dans le secret de cette église,

 Pour toujours.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire